Détritus, dialogue sur le tas

Spectacle féérique de marionnettes et théâtre d’objets

Notre démarche

En 2016, La compagnie Etosha réalise son 5ème spectacle :
« Détritus, dialogues sur le tas »

Pour la première fois, la compagnie propose une création jeune public entièrement tournée vers les arts de la marionnette et du théâtre d’objets. Construit dans la lignée burlesque et déjantée des précédentes créations, Détritus est un spectacle tout public à partir de 5 ans.

Comédiens et marionnettes prêtent leurs voix à notre discours et s’entrecroisent pour nous conter avec humour et émotion l’histoire de cet ours en peluche jeté aux ordures. Les marionnettes prennent alors des formes multiples – muppet, à gaine, grandeur nature, marotte, à tige – et offrent à nos jeunes spectateurs un jeu de manipulation, caché et à vue, d’une richesse incroyable.

La lumière et l’univers sonore, partenaires intrinsèques de la dramaturgie, occupent une place prépondérante dans le spectacle. La lumière développe un langage et invente des personnages issus du monde merveilleux. En parcourant les angles et les volumes du tas (le décor), elle révèle, fragmente et multiplie les espaces.

Lumière et son donnent ainsi à la scénographie une puissance féérique, révèlent la dimension poétique et les singularités du tas et de ses habitants.

Au delà des thèmes liés à l’économie circulaire, l’histoire de Détritus est surtout un plaidoyer original sur la lutte contre l’exclusion, la solidarité et la tolérance comme valeurs essentielles du développement durable. Il permet d’aborder des notions de partage, point de départ du lien social.

Quelle histoire

Pour chacune de nos créations, nous nous confrontons à de nouvelles esthétiques, ce qui implique une ouverture à des sensibilités capables de nous accompagner dans notre engagement, tout en apportant un univers et un savoir-faire inédits dans nos spectacles. En ce sens, notre collaboration sur ce projet avec Florence Garcia et Claire Vialon – toutes deux plasticiennes et factrices de marionnettes – a été déterminante dans les orientations artistiques de cette création.

A l’origine de Détritus, une volonté plus intense encore cette fois, de parler de la société de consommation, de l’ineffable niveau de déchets et de la pollution qui en découle.

Nous avions à cœur de sensibiliser sur le réemploi, de partager les valeurs de solidarité et de lutte contre l’exclusion, d’acceptation des différences, et du « mieux-vivre ensemble ».

Comédiens et marionnettes prêtent ainsi leurs voix à notre discours et s’entrecroisent pour nous conter avec humour et émotion l’histoire d’un ours en peluche jeté aux ordures. Les marionnettes prennent des formes multiples – muppet, à gaine, grandeur nature, marotte, à tige – et offrent à nos jeunes spectateurs un jeu de manipulation, caché et à vue, d’une richesse incroyable.

Objets vivants et marionnettes nous entraînent alors comme par magie dans un univers féérique … de tranches de vie !

“L’Ours Détritus : Et toi, c’est quoi ta deuxième chance ?”

Avec le soutien
de l’Ademe Île-de-France

Extrait

La rencontre de l’Ours en peluche et du pot de yaourt périmé

L’ours gravit le tas d’ordure et appelle.

Nounours : Kévin ! … Kévin !
Yogourt : C’est toi Kévin ?
Nounours : Mais non. C’est le garçon à qui j’appartiens.
Yogourt : Et toi, comment tu t’appelles ?
Nounours : Je ne sais pas…
Yogourt : Tu as bien un nom toi, tu dois t’appeler doudou, nounours.
Nounours : Oui mais…je ne sais plus. J’ai oublié !
Yogourt : Kiki !
Nounours : Ah non ça c’est cucul kiki. (Temps) Vous pouvez retrouver Kévin vous ?
Yogourt : A mon avis ton Kévin il veut plus de toi, sinon tu ne serais pas là.
Nounours : Mais je suis où, là ?
Yogourt : Sur le tas, le tas d’ordures.
Nounours : Vous voulez dire que je suis devenu un déchet ?
Yogourt : T’as tout compris, parfaitement un déchet, un détritus… Tiens, tu t’appelleras Détritus.

Détritus : Détritus ? Ah ouais ! (Temps) Moi, je voudrais bien rentrer à la maison.
Yogourt : Tout le monde ici rêve de rentrer à la maison, d’avoir une deuxième chance.
Détritus : Ah ! Et moi, c’est quoi ma deuxième chance ?
Yogourt : Retrouver quelqu’un qui t’aime dans un vide-grenier par exemple.
Détritus : Un vide-grenier ? Il me manque un œil, un bras aussi. Je suis devenu moche.
Yogourt : Mais tu pourrais être réparé Détritus.
Détritus : Ah ouais ! Toi aussi tu as une deuxième chance ?
Yogourt : Moi je n’ai aucune chance. Tu vois cette date ?
Détritus : C’est quoi cette date ?
Yogourt : C’est ma condamnation : plus personne n’a le droit de me manger après cette date.
Détritus (effrayé) : Moi aussi j’ai une date ?
Yogourt : Mais non ! Toi, tu es éternel Détritus…

Le grappin arrive et emporte le yaourt, l’Ours se cache pour ne pas être emporté à son tour.

Les informations pratiques

Le public

A partir de 5 ans

Nombre de spectateur

Jauge optimal 180 spectateurs

Durée du spéctacle

45 minutes (version longue)
30 minutes (exterieur version courte)

Nombre de personnes intervenantes

2 artistes et un technicien son et lumière

Espace de jeu et installation

6 m d’ouverture sur 5 m de profondeur – Hauteur sous plafond : 3 m
Nécessite le noir
MONTAGE en salle équipée : minimum 4h / DÉMONTAGE : minimum 1h
La fiche technique est fournie sur demande.

Lieu de représentations

Le spectacle peut être joué dans une école, une médiathèque, une salle de spectacles ou polyvalente, en version courte en extérieur dans le cadre d’un festival ou d’un événement.

Outil de prolongement : Atelier de création et manipulation de marionnettes”

A partir d’objets de récupération, nos artistes-intervenants animent un atelier de création et de manipulation de marionnettes.

Pour préparer et/ou prolonger la sensibilisation des enfants. Pour approfondir les thématiques abordées telles que l’économie circulaire, la gestion et la prévention des déchets, la consommation responsable, le réemploi, le recyclage, la solidarité…

Construisons ensemble votre projet !

70 représentations et quelques références

Parc de Sausset à Aulnay-sous-Bois en novembre 2020

Festival de marionnettes Mima Mirepoix en août 2019

Festival de marionnettes de Bernay en juillet 2018

Théâtre Roger Lafaille à Chennevières-sur-Marne en mars 2018

Institut le Val Saint Mandé à Saint-Mandé en janvier 2018

Espace culturel Les Forges à Trith-Saint-Léger en février 2018

Auditorium Saint Nicolas à Valenciennes en décembre 2016 et novembre 2017

Théâtre Douze à Paris en décembre 2016

Festival Festi’Mômes d’Orsay et résidence de création à la salle Jacques Tati d’Orsay en octobre 2016

Sylvie Pierre en régie au Festival de Mima.

Témoignages

Très beau spectacle, ludique, poétique et très apprécié des éléves.

Enseignante à l’Ecole Petits Ormes
Parc du Sausset à Aulnay-sous-Bois – Novembre 2020

“Un beau moment de spectacle et de partage, avec des parents et des enfants conquis. Un plaisir d’accueillir la compagnie Etosha à laquelle je souhaite le meilleur pour l’avenir.”

Magdaléna – Programmatrice du Centre Culturel de Mandres-Les-Roses – Février 2018

“Spectacle avec plein d’effets spéciaux, tout en couleurs et poétique. Bravo !”

Spectateur au Festival de Marionnettes de Bernay – Juillet 2018